BRUXELLES, la ville (suite)

Le Manneken-Pis habillé selon la circonstance

MANNEKEN-PIS
rue de l'Étuve / rue du Chêne Bruxelles

Les Bruxellois sont profondément attachés au Pis , sculpture de bronze de 60 cm de haut représentant un petit garçon en train d'uriner. S'il existait déjà un Manneken-Pis à cet endroit dès 1452, la statue actuelle date du XVIIe  siècle. Le " petit bonhomme" (Manneken) est régulièrement revêtu de costumes de cérémonie, à l'occasion de réjouissances ou commémorations comme celle de la Libération de Bruxelles, Les quelques 500 pièces de sa garde-robe sont exposées au musée de la Ville, sur la Grand-Place.

En militaire le jour de la fête national

Nu la nuit

Habillé le jour

Église de la place d'Espagne

Place royale en face du musée d'arts ancien et moderne

Les galeries du roi et de la reine coupé par la rue des bouchers qui limite entre celle du roi et de la reine.

MUSEE RENE MAGRITTE

Descriptif : Du plus beau meuble au plus petit brol, le musée présentera également une collection de vingt-cinq gouaches et dessins. Vitrines et bookshop, expos sur le surréalisme belge ou sur les thèmes liés à Magritte, objets divers appartenant à l'artiste. Au total, dix-neuf pièces sont accessibles au public. Commentaire : L'accès à la maison est limitée à 20 personnes (12 pour les groupes).

LE MUSÉE D'ART MODERNE
place Royale 1-2 Bruxelles 1000 Belgique
Le musée d'Art moderne, section des musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, est installé dans un bàtiment souterrain situé sous la cour pavée (xviiie) de l'ancien palais de Charles de Lorraine et s'organise harmonieusement autour d'un puits de lumière. La collection, exposée par ordre chronologique sur huit niveaux, va de l'impressionnisme beige et français à la peinture contemporaine belge, en passant par le surréalisme et le mouvement Cobra. L'une des plus intéressantes parties de la collection est la salle consacrée aux tableaux de Magritte, qui ont été légués par la femme de l'artiste. Des espaces sont réservés aux expositions temporaires.
LE PALAIS DES BEAUX-ARTS (PBA)
MUSES AVEC CONTRAT DE COHABITAI ION
Inauguré en 1928, le Palais des Beaux-Arts incarne, bien avant les maisons de la culture lancées par Malraux ou le Centre Pompidou. Le principe même de la rencontre de tous les arts sous un même toit: musique. théâtre, cinéma, peinture, sculpture...
C'est une construction audacieuse, tant par son architecture que par les spectacles ou expositions qui s'y produisent. II est créé sous la houlette d'Henri Le Boeuf, grand financier et excellent musicien et d'Adolphe Max, Bourgmestre de Bruxelles. L'architecte Victor Horta en dessinera les plans. Son succès est immédiat; La qualité des espaces et de l'acoustique est appréciée à l'unanimité.
Le PBA met son infrastructure à la disposition d'associations dont l'objectif est d'organiser des activités culturelles. Citons, parmi celles-ci: La Société Philharmonique, la Société des Expositions, la Cinémathèque Royale et le Musée du Cinéma, le Rideau de Bruxelles, la Fondation Europalia, l'Association des Arts et de la Culture (ADAC), Paleis vzw, Jeunesses musicales, Jeugd en Muziek, Jeunesse et Arts plastiques... Le Palais des Beaux-Arts réserve aussi une partie de son infrastructure à l'organisation de ventes publiques d'œuvres d'art (salle des ventes. Notons enfin que le Concours International Reine Elisabeth organise la finale de sa compétition au Palais des Beaux-Arts.

La Société Philharmonique
La Société Philharmonique fondée en 1927 par Henri Le Boeuf, fait entendre les plus grandes Oeuvres du répertoire classique et moderne. Tous les grands orchestres, les meilleurs interprètes, les plus grands solistes, ont été invités par la Société Philharmonique. Loin de se restreindre au seul répertoire "classique", elle propose régulièrement des œuvres contemporaines très pointues.


La Société des Expositions
La Société des Expositions (1929) organise des expositions qui, tout en accordant la priorité à l'art national (elle a exposé très rapidement l'expressionnisme et le surréalisme belges, la jeune penture belge. Broodthaers , etc.), propose un programme internationale attirant les grandes expositions populaires avec un programme résolument contemporain.